Administratif: La sécurité sociale, la prévoyance et conseils

Un petit article pour parler de la sécurité sociale pendant un arrêt de travail pour un cancer.
Pour cette partie, je ne parlerai que de MON cas spécifique mais cela peut aider à « transposer » à chaque situation. J’ai rencontré certaines situations que d’autres n’ont jamais eu. Cela dépend de chaque entreprise.

Ma situation:
D’après la convention de mon entreprise, je suis payée à 100% sur les 2 premiers mois avec subrogation de la sécu (la sécu paie à mon employeur les indemnités journalières IJ et mon employeur fait le complément pour arriver à 100% de salaire). Le troisième mois est à 75% de salaire puis on passe sur la prévoyance après les trois mois.

En résumé:
Mois 1 et 2: 100% du salaire payé par l’employeur sur les fiche de salaire habituelle
Mois 3: 75% du salaire payé par l’employeur
Mois 3 et plus: Paiement toutes les deux semaines par la sécurité sociale des IJ, puis complément par la prévoyance de mon entreprise (après avoir transmis le relevé des IJ pour faire le complément), on finit à 80% du salaire (la prévoyance prévoit que 80%).

Les conseils pour la sécu et tout ce petit bazar:
C’est pas facile à suivre alors mieux vaut bien regarder ce qui se passe entre les différents intervenants.

– Bien valider avec son employeur dès le début de l’arrêt que le dossier pour la prévoyance sera fait en temps et en heure pour prendre le relais après les 3 premiers mois d’arrêt (on sait pertinemment qu’on sera arrêté plus de trois mois).

– La prévoyance me payant que post paiement des IJ, bien suivre qu’il font le complément complet (80% pour moi).
C’est un peu galère à suivre avec les paiements différés de chacun mais j’avais repris la base du brut pour pouvoir recalculer tout cela.

– Pour avoir les attestations d’IJ pour la prévoyance, je vous conseille de télécharger l’app ameli. Cela se met à jour toutes les deux semaines avec la nouvelle attestation à télécharger.

– Prévoir 1 ou 2 mois de salaire de côté (s’il ont peut) pour les « blagues » de la sécu (cf explication ci-dessous).
Après 6 mois d’arrêt, la sécurité sociale « check » les salaires sur la dernière année afin d’être sûr du montant des IJ à verser. Pour cela ils demandent à l’entreprise de remplir un document (en ligne ou par papier). Une fois ce document rempli, le délai pour la validation est de 8 semaines en moyenne. Pendant ce temps là, les IJ ne sont pas versées (et donc pour ma part, la partie prévoyance également puisqu’ils ne me paient que quand j’ai reçu les IJ pour faire le complément). Bien sûr, ils paieront une fois validé les 8 semaines d’IJ pas reçu précédemment (c’est rétroactif). D’où mon dernier petit conseil.

– Bien relire ses arrêts de travail avant l’envoi.
Lors d’un de mes arrêt, mon médecin avait oublié de mettre la date de fin de la prolongation en chiffre. Il devait se terminer fin mai, et bien ils l’ont enregistré à fin mars ! Il a fallu plusieurs appels pour que cela soit régularisé et que je puisse toucher les IJ en avril.

– En cas de problème, préférez le téléphone au mail
Vous avez souvent par email des réponses toutes faites et pas forcément adaptée à votre demande. De plus, vous ne pouvez pas répondre à une réponse mail de la sécu. Vous êtes obligé de refaire une demande qui va tomber chez quelqu’un d’autre… bref le suivi des demandes est un enfer!
Le téléphone est à 6 centimes la minute mais la personne va répondre très spécifiquement à votre demande et vous pourrez poser toutes vos questions. Avant d’appeler, munissez-vous de votre carte vitale. On vous demandera votre numéro de sécurité sociale mais aussi les derniers chiffres d’un numéro qui se trouve sur le côté de votre carte pour bien valider que c’est vous au téléphone.

– Gardez des copies de tous les arrêts de travail
En cas de souci sur les dates ou perte par la sécu (ca arrive!!), vous avez une copie que vous pouvez leur transmettre. Je faisais pour ma part une photo de la première page de l’arrêt et de la dernière. La première pour la sécu avec toutes les infos, et la dernière pour mon employeur où il n’y a pas la raison de votre arrêt inscrit.

– Si vous souhaitez partir quelques jours dans une autre région que la votre, il faut demander l’autorisation de la sécurité sociale par email au moins 3 semaines avant les dates d’absence.
Cette période de 3 semaines est très importante car ils mettent beaucoup de temps à valider cela auprès du médecin conseil.

– En cas d’envoi de dossier pour la demande de cure thermale, vérifiez bien que la deuxième page est complétée, celle qui demande les revenus pour prise en charge du transport et de l’hébergement. Si votre salaire ne vous permet pas de toucher ces aides de la sécurité sociale, veillez à bien noter sur le document « sans objet » et de le signer.

Please follow and like us:

2 commentaires sur “Administratif: La sécurité sociale, la prévoyance et conseils”

  1. Je te rejoins encore. Le conseil très avisé de prévoir au moins un salaire d’avance. Les pttes blagues et surtout incompétences de certains organismes peuvent vraiment être important. Pour s’éviter tout stress supplémentaires, anticiper et suivez vos paiements de près. Et sachez que quand on est victime (comme moi) d’une erreur d’avoir trop été payé ( oui oui vous avez bien lu) le trop perçu est toujours à rembourser.

    1. Oh oui ! Et surtout il faut bien les suivre!
      Après 6 mois d’arrêt ils revalorisent, disent qu’il faut 8 semaines de délai et surtout demande à ce qu’on appelle pas pour les relancer avant ce délai. J’ai appelé ce matin, la nana était très embêtée car mon dossier n’avait pas bougé après leur fameux délai! Elle a du faire une réclamation pour traitement du dossier en URGENCE. Il faut vraiment appeler (même si c’est 6 centimes la minute) car par email, mon mail est resté à l’abandon et jamais répondu…

Laisser un commentaire