Déroulement de la Cure Post-Cancer

Comme expliqué dans le post d’introduction sur la cure de La Roche Posay, je me suis inscrite pour 3 semaines de chouchoutage là bas en cure post-cancer.
Juin et septembre sont les deux mois les plus agréables pour faire sa cure: Il fait beau et il y a beaucoup moins de monde qu’en Juillet et Août. Les Thermes (Saint Roch et Connétable) sont ouverts aux enfants pour des cures sur les maladies de peau, cela augmente très significativement l’affluence pendant les vacances scolaires. Si vous le pouvez, faite la cure en dehors de ces périodes.

Pendant l’inscription, on vous demandera de choisir un médecin thermal pour la cure. Ce médecin est la personne qui fera un des soins et vous suivra pendant l’ensemble de la cure.
Il y a plusieurs médecins et j’ai choisi un des médecins faisant également de l’homéopathie (détail inscrit sur la liste des médecins fournie par la cure).
En fonction de ce médecin, vous ferez votre cure aux Thermes Saint Roch (centre ville de La Roche Posay) ou aux Thermes du Connétable (dans le parc thermal, à 10 minutes à pied du centre ville).
Le médecin choisi travaille aux Thermes du Connétable, ce qui m’arrangeait car proche du pavillon rose également.

J’ai donc commencé ma cure ici.

Ayant des séances d’avastin toutes les trois semaines, j’ai décidé de commencer la cure en cours de semaine (il n’y a pas d’obligation de début de cure le lundi). Cela me permettait de ne pas « trop » décaler la séance d’avastin d’après cure.
J’ai commencé la cure un mercredi. Cela a plusieurs avantages notamment sur l’accueil. En effet, 98% des arrivées se faisant le lundi, l’accueil et la visite des locaux se fait par groupe. Pour ma part, j’ai eu droit à une assistante pour moi toute seule. Cela permet de poser toutes ses questions plus facilement.
Je suis donc accueillie à la cure. Après avoir donné le volet 2 de la prise en charge de la sécu à l’accueil, j’ai fait le tour du bâtiment avec l’assistante. Mon médecin officie dans la section « verte » (chaque section a sa couleur).
Passage ensuite par la lingerie avec une carte de curiste provisoire. Elle sera remplacée par la définitive une fois le rdv avec le médecin fait dans son cabinet.
On nous donne un peignoir et une petite serviette.
J’avais commandé lors de l’inscription de pack curiste adulte que l’on m’a remis à ce moment là avec:

  • Un sac La Roche Posay
  • Une serviette La Roche Posay
  • Un verre La Roche Posay et son rangement
  • Un porte clé vert
  • Une charlotte pour les cheveux
  • Une paire de sandales en plastique (obligatoire dans les Thermes, si vous apportez les vôtres, elles doivent être utilisées uniquement pour les Thermes, question d’hygiène)
  • Un gant où un turban éponge (étant en début de repousse, j’ai pris le turban très pratique, au delà de l’aspect esthétique de cacher son crane, cela permet de ne pas avoir froid en sortant des soins)

La Pack curiste adulte est à 39€.

Ensuite, direction les vestiaires de la section verte pour se changer. En fonction de vos cicatrices, les Thermes peuvent accepter le bain de maillot de bain mais uniquement si cela ne gène pas pour le traitement des cicatrices. Avec une laparotomie, il faut être nu sous le peignoir. Au début j’étais un peu réticente mais c’est le cas pour tout le monde et on retire le peignoir que lors des soins. On s’y fait vite.

Il y a 6 soins différents aux Thermes:

  • La douche filiforme
  • La pulvérisation globale
  • La pulvérisation visage
  • Les bains gazeux
  • Les massages kiné
  • Les enveloppements (en supplément)

Il y a également un soin « intérieur » du corps avec la cure de boisson: Le médecin prescrit en début de cure une quantité d’eau thermal à boire tous les jours pendant le séjour:

L’eau thermale est anti-inflammatoire et beaucoup de vertu médicale (détail sur le bidon).
Pour ma part, le médecin m’a dit de boire ce que je voulais en quantité. L’eau a tendance a être diurétique, du coup, avec mon opération touchant le rectum, elle m’a dit de moduler en fonction de la réaction de mon cher intestin ronchon.

Arrivée et changée après son passage à la lingerie, on file voir l’assistante du médecin qui note notre arrivée et nous redonne notre fiche de soin (fiche que l’on dépose après chaque journée de cure dans la petite bannette). On peut alors commencer les soins:

La Douche Filiforme:
C’est le premier soin de la journée. Ce soin est réalisé par le médecin choisit avant le début de la cure. C’est un gros jet que le médecin passe sur le corps afin d’aider à la circulation ou « décaper » en cas de maladie de la peau. Mon médecin m’a d’ailleurs expliqué que pour moi, ce soin était plutôt un soin de relaxation et de drainage pour la cicatrice (relaxation, cela dépend de la force du jet 🙂 ). Cela est assez court: 5 minutes environ. Cela parait court mais un jet comme cela, faut pas forcément que cela dure longtemps !

Les Pulvérisations:
Il y a deux sortes de pulvérisations. La première est sur le corps en entier. Ce soin se fait debout, on entre dans une petite cabine avec deux jets de pulvérisation devant, deux derrières. La pulvérisation c’est une sorte d’énormes brumisateurs qui envoient de l’eau thermale à 37 degrés (température du corps). Les jets sont réglables en hauteur. Pour ma part, je faisais attention que le jet haut du devant aille bien dans le cou et sur la cicatrice ventrale. Pour les jets arrières, je veillais à ce que le jet du dessus aille bien sur le crane. On nous conseille également de masser pendant le soin les cicatrices ou le crane si on veut « doper » davantage le soin sur la repousse des cheveux ou la cicatrisation. Il ne faut pas régler les jets pour le visage. L’eau à 37 degrés est trop chaude pour le visage. De plus, la pulvérisation d’après s’occupera du visage. Ce n’est pas désagréable mais cela peu incommoder certainement personne car quand on entre dans la cabine, on entre dans un nuage d’eau. Pour ma part, tant que je ne me mettais pas le jet dans la figure (ce qui n’est pas recommandé), cela allait largement. Ce soin dure 10 minutes.
Ensuite, on passe à la pulvérisation du visage. Il y a deux pôles: Un avec de l’eau fraîche, l’autre avec de l’eau tiède. J’ai testé les deux, honnêtement, je préfère le tiède! Mon côté frileux ! Mais les deux sont top pour le visage. C’est pas forcément agréable au début. C’est comme si vous vous mettiez le brumisateur dans la figure mais on s’habitue rapidement. On s’assoie sur une chaise en face du brumisateur, et on peut tourner la tête de gauche à droite pour en faire profiter tout le visage. Le soin dure 10 minutes.

Conseil + pour ce soin: Dans la section verte, il y a une cabine pour la pulvérisation corps au fond à gauche qui est spécialement faite pour la repousse des cheveux. Le jet arrière est plongeant comme il faut pour le crane. N’hésitez pas à demander (dans les autres sections aussi) une cabine comme cela si vous avez besoin de doper la repousse des cheveux.

Le bain gazeux:
C’est le soin de relaxation par excellence. Nous entrons dans des petites cabines avec une grande baignoire à bulle. L’eau thermale est à 37 degrés et les petites bulles gazeuses massent le corps. C’est le soin avec le plus de risque d’endormissement !! Le soin dure 20 minutes.

Conseil + pour ce soin: Toujours autour de mon obsession de repousse de cheveux, il est conseillé de mettre la tête dans l’eau (ou du moins le crane). C’est pas hyper pratique je dois dire avec les bulles. Je le faisais pas sur la totalité du soin et quand je le faisais, je me bouchais les oreilles pour éviter l’eau dans les oreilles et limiter le bruit.

Les massages kiné:
Ce soin à la différence des 4 précédents n’est pas automatiquement prescrit par le médecin. Dans le cas de cure post-cancer, c’est pratiquement toujours prescrit pour traiter les cicatrices. Il y a deux forfaits: 9 massages de 10 minutes ou 18 massages de 10 minutes. De mon côté, j’ai eu le forfait 18 massages pour ma super cicatrice de 33 cm. Les kinés préférant des périodes de 20 minutes de massage, cela se fait en 9 séances de 20 minutes. Le massage s’effectue sous des petits jets d’eau thermale chauffée. On continue à profiter de ses effets hydratants même pendant les massages. On adapte également les massages avec le kiné, qui restera le même pendant les 3 semaines. L’avastin me provoquant des contractures on gardait du temps pour les traiter. On gardait également du temps pour « négocier » avec mes intestins ronchons pour qu’ils reprennent leur activité normale (quel fainéant celui là!). On modulait en fonction des jours.

Les enveloppements:
Ce sont des soins en plus, payants. Il y a deux sortes de soins: l’enveloppement du corps et celui du visage. On peut faire les deux en même temps (pour un tarif de 35€). L’assistante vient mettre de la crème LIPIKAR de La Roche posay sur tout le corps, puis un masque de compresse d’eau thermale sur le visage. Elle nous enveloppe ensuite avec une couverture chauffante, nous met une petite musique douce et nous laisse nous endormir tranquillement pendant 15 minutes de pause. A son retour, elle retire le masque et applique la crème tolériane sur le visage.
C’est un soin agréable, par contre j’ai du passer à la douche en début d’après midi pour pouvoir mettre de la crème solaire pour l’après midi, sinon le mélange avec la crème lipikar assez grasse n’allait pas être très efficace.

Voilà pour les soins. Tous ces soins se font uniquement le matin (les Thermes sont fermés l’après midi) et en environ un peu moins de 2 heures. Nous avons un planning fournis par les Thermes à notre arrivée avec l’horaire de passage à la lingerie (qui donnera le top départ des soins). Nous passons ensuite en fonction de notre ordre d’arrivée pour chaque soin sauf pour les massages kiné qui ont des horaires spécifique à respecter (et les enveloppements où il faut prendre rdv).

Le soin par le médecin (la douche filiforme) est le premier de la séance de cure. C’est donc en fonction des horaires de présence du médecin. Le médecin que j’avais choisi était une « matinale » du coup je commençait très tôt le matin ! La plupart du temps à 7h15 mais je pouvais commencer à 6h45 ou 7h45 en fonction des jours. Pas de panique, il est tout à fait possible de commencer plus tard (jusqu’à 10h45/11h) mais il faut alors choisir un médecin qui a ses horaires. Lors de ma première séance, le médecin m’a prévenu de ces horaires matinaux et m’a proposé de changer de médecin si je le souhaitais. Je suis restée avec elle pour avoir la partie homéopathie (elle se mérite!).
L’avantage de commencer si tôt, c’est que j’avais fini la plupart du temps à 8h30 !
En effet, à cette heure matinale, je ne faisais pratiquement jamais la queue à chaque soin ce qui permet de les enchaîner très facilement (hors séance kiné qui a des horaires précis à respecter). Cela laisse toute la journée ensuite pour faire autre chose (et une sieste le matin).
Autre avantage, à partir de 7h30/8h c’est la cohue! Certains peuvent attendre que d’autres sortes pour prendre leurs casiers (cela m’est arrivée plusieurs fois en terminant à 8h30 où les gens prenaient mon casier à peine je l’avais vidé!). J’ai commencé 2 fois à 7h45, j’ai fait la queue partout et alors que j’en avais pour 1h30 de soin max en commençant à 7h15, je mettais 2 heures pour le même programme en commençant à 7h45.

Après la première journée de cure, on a rdv au cabinet du médecin que nous avons choisi. Les cabinets sont dans le centre ville, à 10/15 minutes à pieds. Cela se fait très facilement. Il y a également des navettes gratuites si besoin pour rejoindre le centre. Je ne les ai jamais utilisé: je marchais et si besoin pour aller plus loin j’avais ma voiture.
Ce rdv est assez rapide. Il est là pour faire le point sur son cas médical et valider la prescription de soin. Le médecin m’a également prescrit des crèmes: 1 pour les cicatrices, très grasse, et 1 autre pour le corps. Les crèmes sont à mettre après les soins pour prolonger l’hydratation du corps et des cicatrices. Les crèmes prescrites sont des crèmes faites en pharmacie. Je les ai eu en 24 heures.
Elle m’a également prescrit la fameuse homéopathie, celle pour laquelle je me lève si tôt tous les jours !

La crème pour les cicatrices est faite à base d’eau thermale de la Roche Posay et donc faite uniquement à La Roche Posay. En cas de renouvellement dans une pharmacie ailleurs, ils mettront de l’eau de rose à la place.
Pour l’homéopathie, le médecin m’a prescrit:
– ADN et ARN: Pour aider les noyaux de mes cellules, pas mal secoués par ces mutations du cancer
– Sepia Officinalis: Anti inflammatoire
– Belladonna & Glonoinum: Pour limiter les bouffées de chaleurs
ATTENTION: ceci est ma propre prescription et est donc adaptée à mon cas. Cela ne doit pas être pris à la lettre pour tout le monde.
Lors du rdv avec le médecin en fin de cure, nous pourrons adapter le traitement si celui-ci ne fonctionne pas comme nous le souhaitons.

Dernier point, la cure est très fatigante. Nous arrivons déjà en fin de traitement avec un capital fatigue élevé, cela ne s’arrange pas notamment sur la première semaine. Il est important de ne pas se blinder les journées de visites et choses à faire (bien qu’on fait très rapidement le tour de La Roche Posay).

Pour s’occuper en dehors de la cure, il y a le pavillon rose et le spa.
Pour retrouver l’article sur le Pavillon Rose & Aqualibre c’est ICI (en cours de rédaction)
Pour retrouver l’article sur le Spa La Roche Posay c’est ICI (en cours de rédaction)

Je suis toujours « en cours » de cure. J’ajouterai au fur et à mesure les retours mais aussi les résultats que j’ai pu observer post cure. J’ai fait des photos de la cicatrice mais aussi du cuire chevelu pour pouvoir comparer. Je vous raconte tout ça dans les prochaines semaines.

Please follow and like us:

2 commentaires sur “Déroulement de la Cure Post-Cancer”

  1. J’ai aimé vous lire, jaI subi une double ablation des seins, je suis au CMU, je sais que la cure est prise en charge à 100%, pour l’hébergement je ne pourrais jamais me permettre, je suis triste mais c’est la vie… c’est déjà dur la vie de tous les jours il y a tellement de traitement et les crèmes qui ne sont pas remboursés. Merci à vous de vos témoignages. 😍

Laisser un commentaire