Lectures utiles et « feel good »

Cela faisait un moment que je réfléchissais à cette article.
J’ai eu pas mal de mal à trouver de la lecture en librairie qui me fasse sentir « mieux » et qui m’aide pendant les traitements. C’est bien sûr un retour très personnel.

J’ai donc fait une sélection de 3 livres différents mais qui m’ont aidé (et surtout qui pourraient vous aider).


– Le livre à mettre dans les mains dès le diagnostique pour aider (et essayer d’en rire un peu au moins):
« Je peux pas j’ai chimio » de Alexandra Brijatoff & Camille Hoppenot (14,90€).
C’est une BD qui explique du diagnostique jusqu’au chimios comment cela se passe et quelles sont les choses qui changent. Cela va du style des accompagnants jusqu’aux moments post chimio. Cela est fait avec beaucoup de justesse (certainement parce que l’une des co-autrices a vécu un cancer). C’est juste, sans dramatiser mais au contraire nous faire « sourire ».
Une phrase que je retiens de cette jolie BD: « Quoi qu’il arrive, face à la maladie, on est toujours seul… Seul mais pas solitaire ! »
Une belle bulle pour aider les malades qui viennent d’être diagnostiqués! Il devrait être obligatoire dans tous les hôpitaux de jour !

Le chat n’est pas vendu avec le livre ! :p

– Le livre « bible » pour garder sa féminité pendant les traitements:
« Prendre soin de son corps pendant un cancer » de Marie-Laure Allouis (17€).
J’ai connu Marie-Laure à l’hôpital de jour de Pompidou où elle officie. C’est elle qui, pour ma première chimio, m’a remis tous les documents pour « sauver » ce qui peut l’être pendant les traitements: les ongles, la peau, ou même pour certains ou certaines les cheveux ! Pour ma part, le sujet était réglé. Vu les traitements que j’allais avoir, j’avais pas d’espoir de les garder.
Avec ce livre, on peut pour chaque sujet trouver les astuces et traitements à utiliser pour aider notre corps à supporter les différentes chimios. C’est une sorte de petite « bible ». Moi qui aime bien les choses catégorisées et facile d’accès, ce livre est fait pour moi ! Cela va donc de la peau, aux muqueuses en passant par le système pileux (dont les fameux cheveux), mais aussi le syndrome mains-pieds, les ongles, la bouche et le nez. C’est très complet.
J’aurai aimé qu’il sorte une année avant pour que je puisse l’utiliser pendant mes traitements. J’ai pu par contre profiter des conseils et soins de Marie-Laure à l’HEGP mais malheureusement, tous les hôpitaux n’ont pas de forcément de « Marie-Laure » sous la main pour les patients!

– La lecture « feel good » des hôpitaux:
« Journal d’un vampire en pyjama » de Mathias Malzieu, alias le chanteur du groupe Dyonisos (7,90€ en version poche).
C’est une histoire auto-biographique de Mathias, tombé malade il y a quelques années et va devoir subir l’hospitalisation, les bulles stériles et les chimios. On pourrait croire à un récit triste et lugubre mais c’est tout le contraire ! Il fait entrer la lumière et la poésie dans l’hôpital. C’est extrêmement bien écrit et réchauffe le cœur !
Une mention spécial pour ce passage parlant du personnel hospitalier:
« Ici c’est le pays des canards et de la pédagogie. Les infirmières portent des armoires à glace émotionnelles sur leur dos en souriant. Ce sont les grandes déménageuses de l’espoir. A elles la lourde tâche de diffuser quelques bribes de lumière aux quatre coins de l’enfer, là où les anges perdus font du stop à main nue. Comme avec les médicaments, elle doivent en ajuster constamment le dosage. Elles sont cigognes-mamans-nymphes-filles. Elles gagnent à être (re)connues. »
Je vous le conseille vivement ! (et en plus il se termine bien 🙂 ).



Please follow and like us:

Laisser un commentaire